Trails


Trail des Forêts Compiégnoises

 

tfc 2016.JPG

 

 

 J'étais le seul représentant de l'ACB hier matin au Trail des Forêts Compiégnoises, au départ de La Croix-St-Ouen, au sud-ouest de Compiègne. Cette épreuve d'envergure départementale proposait une course de 18 km en couple, et deux trails classiques de 15 et 29 km. Comme une centaine de coureurs,j'avais retenu cette dernière distance, située juste dans mon autonomie.

 

Malgré les prévisions météo exécrables, la matinée s'est déroulée sous un temps frais, venté mais sec, avec mêmes de belles percées du soleil. En revanche, après des pluies très abondantes dans la nuit, le terrain était trempé : les Speedcross s'imposaient.

 

 

foret3.jpg

 

 

L'itinéraire se partageait entre de longues sentes plates et la plupart du temps détrempées, et des incursions sur les reliefs de la forêt de Compiègne, agrémentées de fortes côtes et non moins infernales descentes, aboutissant à environ 600 m de dénivelé sur les 29 km. Le balisage, assez régulier et précis, a été sujet à des geste de malveillance, ce qui a produit vers 10 km un regroupement du peloton,

encore commun aux deux trails partis ensemble à 10H.

 

Après avoir retrouvé l'itinéraire, je prends progressivement la tête de ce peloton, et au ravitaillement

vers 16 km, on m'annonce 3ème, et deux poursuivants me dépassent pendant que je bois.

 

Je les rattrape et les dépasse au train quelques kilomètres plus loin, mais comme d'habitude, la fin de course est plus difficile : les longues sentes spongieuses deviennent épuisantes, je m'enfonce, glisse un peu, perds ma vitesse, et l'un de mes concurrents se rapproche et me dépasse à moins de 500 m de l'arrivée annoncée. Impossible de le suivre, et il franchit la ligne avec au moins 20 mètres

d'avance, en un peu moins de 2h23mn.

 

Les deux leaders de la course s'étant un peu égarés après le ravitaillement, il s'avère que nous sommes respectivement 1er et 2ème de la course !

 

 

foret2.jpg

 

 

Après le départ du raid des familles organisé dans la foulée, le podium est très intime

mais agrémenté de lots copieux; une coupe, vêtements de sport et boissons énergétiques.

 

En résumé, une belle course, une organisation compétente et sympathique mais le manque de signaleurs n'a pas permis de compenser les petits aléas de balisage, provoquant les regrets de plusieurs

compétiteurs malchanceux aujourd'hui.

 

 Amicalement,

 

 Bruno de MAGONDEAUX


28/03/2016
1 Poster un commentaire

Trail de Senlis: 13 décembre 15

 

Trail de Senlis

 

 

Après deux mois sans compétition, je vais revenir dans le listing des résultats !

 

J'étais sans doute le seul représentant de l'ACB au trail de Senlis sur lequel j'ai reporté mon dévolu, le Chocotrail d'Hardricourt (Yvelines)

étant complet quand je me suis décidé à m'inscrire, constatant que les courses n'étaient plus annulées. 

1500 coureurs répartis en deux courses, 14 ou 29 km. Habitué à la panne vers 30 km, je me suis quand-même risqué sur le 29 !

En l'absence de tout ravitaillement, j'ai pris un bidon de 400 ml.

 

Temps couvert mais sec, 6 à 7°C, ce sont des conditions fraîches mais quasiment idéales pour ce très beau parcours globalement roulant

dans la forêt domaniale d'Ermenonville, avec peu de dénivellé (entre 200 et 300 m, dont deux belles buttes bien raides), presque pas de boue, plutôt du sable entre les pins et autres essences d'arbres plus septentrionales. L'itinéraire étant très bien balisé et avec un signaleur à chaque carrefour,

je ne me suis pas perdu aujourd'hui !

 

Départ très rapide, j'ai laissé un peloton d'une quinzaine de coureurs partir devant car sur 29 km je dois garder de l'énergie pour la fin. Sur la première moitié, la hiérarchie semble bien établie, mais finalement j'ai une bonne aisance avec des jambes fraiches, donc je commence à dépasser des concurrents les uns après les autres, en profitant des plats roulants et de quelques longues descentes dans le sable. Je suis largement dans les 10 au dernier tiers de course, je dépasse encore, un signaleur m'annonce 4ème, et je vois mon prédécesseur au loin de temps en temps, mais on rejoint les concurrents du 14 partis 30 minutes après nous, je ne le distingue plus, et ma fraîcheur a disparu pour les 5 derniers kilomètres, je perds un peu de vitesse. 

 

 

Trail de Senlis 2015 podium vétérans.jpg

 

 

J'arrive finalement bien fatigué mais pas épuisé, en 2h01mn18s. Ravitaillement un peu dense, car la majorité des coureurs du 14 sont déjà là. Relaxation au chaud dans le gymnase jusqu'à la remise des prix. Je suis bien 4ème scratch, 4 minutes derrière le vainqueur, Xavier BOULANGER.

Je suis 1er V2, mais le podium par catégories regroupe tous les vétérans, donc je suis 3 ème derrière 2 V1.

 

 

Trail de Senlis 2015 résultats.jpg

 

En résumé, une très belle course, idéale pour moi, et parfaitement organisée...

 

Bruno de MAGONDEAUX


13/12/2015
3 Poster un commentaire

Trail de Senlis: 13 décembre 15

Après deux mois sans compétition, je vais revenir dans le listing des résultats !

 

J'étais sans doute le seul représentant de l'ACB au trail de Senlis sur lequel j'ai reporté mon dévolu, le Chocotrail d'Hardricourt (Yvelines) étant complet quand je me suis décidé à m'inscrire, constatant que les courses n'étaient plus annulées. 

1500 coureurs répartis en deux courses, 14 ou 29 km. Habitué à la panne vers 30 km, je me suis quand-même risqué sur le 29 ! En l'absence de tout ravitaillement, j'ai pris un bidon de 400 ml.

Temps couvert mais sec, 6 à 7°C, ce sont des conditions fraîches mais quasiment idéales pour ce très beau parcours globalement roulant dans la forêt domaniale d'Ermenonville, avec peu de dénivellé (entre 200 et 300 m, dont deux belles buttes bien raides), presque pas de boue, plutôt du sable entre les pins et autres essences d'arbres plus septentrionales. L'itinéraire étant très bien balisé et avec un signaleur à chaque carrefour, je ne me suis pas perdu aujourd'hui !

Départ très rapide, j'ai laissé un peloton d'une quinzaine de coureurs partir devant car sur 29 km je dois garder de l'énergie pour la fin. Sur la première moitié, la hiérarchie semble bien établie, mais finalement j'ai une bonne aisance avec des jambes fraiches, donc je commence à dépasser des concurrents les uns après les autres, en profitant des plats roulants et de quelques longues descentes dans le sable. Je suis largement dans les 10 au dernier tiers de course, je dépasse encore, un signaleur m'annonce 4ème, et je vois mon prédécesseur au loin de temps en temps, mais on rejoint les concurrents du 14 partis 30 minutes après nous, je ne le distingue plus, et ma fraîcheur a disparu pour les 5 derniers kilomètres, je perds un peu de vitesse. 

J'arrive finalement bien fatigué mais pas épuisé, en 2h01mn18s. Ravitaillement un peu dense, car la majorité des coureurs du 14 sont déjà là. Relaxation au chaud dans le gymnase jusqu'à la remise des prix. Je suis bien 4ème scratch, 4 minutes derrière le vainqueur, Xavier BOULANGER. Je suis 1er V2, mais le podium par catégories regroupe tous les vétérans, donc je suis 3 ème derrière 2 V1. Voir en pièces jointes le début des résultats et une photo du podium vétéran avec les couleurs de l'AC Beauchamp ! 

En résumé, une très belle course, idéale pour moi, et parfaitement organisée...

 

Bruno de MAGONDEAUX


13/12/2015
0 Poster un commentaire

trail des Fonds de Cayenne: 20 septembre 15

index.jpg

 

Très belle édition de ce trail des Fonds de Cayenne (c'est le nom d'un bois, contre la forêt des Alluets, et le nom du club organisateur), anciennement le trail Seine-Mauldre, au départ du parc de la mairie de Flins sur Seine, avec des conditions optimales : fraicheur et soleil, parcours varié un peu gras mais pas trop (Speed Cross pas utilisées, sans regret).

 

Bon départ commun comme d'habitude aux courses de 13 et 24 km, je suis 6ème dès le 1er kilomètre, avec un coureur sur mes talons mais un trou qui se crée progressivement devant moi, mais aussi derrière.

 

Voilà pourquoi j'ai manqué par inattention une banderolle et j'ai suivi la piste principale avec mon fidèle comparse ; un petit kilomètre après, rencontre de chasseurs, tirs, plus de trace, puis des obstacles sur le chemin, il est clair que nous étions perdus : demi-tour, et on rejoint le gros du peloton sur le bon itinéraire avec 5 bonnes minutes perdues !

 

 

index 2.jpg

 

Bref, après c'est une remontée express, avec au moins 200 coureurs doublés, d'abord très facilement, puis de plus en plus laborieusement. J'ai conservé une vitesse correcte, et j'arrive finalement en

 

1h53ms43s, 12 ème scratch et 3ème V2.

 

Le 1er V2 est 4 minutes devant, il est clair que j'ai bêtement loupé le podium V2 ce dimanche 20 septembre !

J'y reviendrai néanmoins, car cette course est vraiment bien organisée, variée, agréable et sympathique !

 

Amicalement,

 

Bruno


24/09/2015
2 Poster un commentaire

Marathon de Mont Blanc: 28 juin 2015

Le marathon du Mont Blanc: une sacré épreuve dont revent beaucoup de coureurs.
Nous avons eu le plaisir de voir notre Grand Seb s'aligner sur cette course mais Lydie aussi était présente.Certains d'entre vous la connaissent bien.Elle n'est pas licenciée dans notre club mais celui d'Auvers sur Oise.Elle est présente sur quasiment tous les cross de la saison ...et d'autres courses bien sur ...et se retrouvent souvent sur le podium!!!
 
Une petite parenthèse: elle fait aussi parti de l'organisation de l'Ec'Auvers : un trail bien sympathique que nous avons pu tester cette année pour sa première édition.Très bonne organisation et en plus nous avions une journée ensoleillée...
 
Amoureuse de la montagne, elle a réussi à avoir son dossard pour le marathon de Mont Blanc pour la saison 2015.
Alors je laisse la plume à une grande championne nous raconter son beau périple!
 
 
Un grand bravo à toi Lydie...
 
 
 
ld_27277020.jpg
 
 
Je viens de réaliser mon rêve le plus fou de participer à ce marathon de folie ou petite randonnée
 pédestre  appelé ainsi par les coureurs d'Auvers athlétisme... 
 
Cette envie m'est venue après la participation en 2012 au cross du mont Blanc avec Georges Daverdon où l'aventure avait déjà été grandiose par la beauté des paysages.
 
j'attendais seulement le bon moment pour être prête pour cette épreuve plus longue et technique.
Le déclic est survenu au retour de mon  "Xtrail de Couchevel 33 km et 2200mD+ en aout 2014,je me suis dit:
 
"Lydie, en 2015 ,tu feras le marathon du Mont Blanc".
 
J'étais déjà très excitée par la pré-inscription en octobre 2014 puis le tirage au sort,
et le résultat positif,l'aventure pouvait commencer.
 
De janvier à juin 2015 les trails se sont enchainés ,ainsi d'une dose journalière de gainage.
Je trouve la prépa très longue avec des périodes de doutes de fatigue, le stress s'installe petit à petit.
 
J'arrive seule à Chamonix le vendredi midi ,visite du salon marathon et retrait du dossard, il fait déjà très chaud, j'assiste au KM verticale puis le lendemain matin au cross ,ma nuit a été plus qu'agitée, j'ai mal dormi par le bruit dehors, mon hôtel "le Chamonix "se situe au dessus de l'arche de départ du marathon et de l'arrivée du 80km.
 
La journée est longue, ma famille me manque et ne partage pas mon rêve, je n'ai pas le moral, je suis fatiguée ,vidée. Une sieste s'impose.
La préparation du matériel va m'apaiser puis un bon calmant me fera passer une bonne nuit.
Dimanche 6h je me sens bien ,le gâteau sport et mon riz au lait passe bien
 
7h45 je me glisse parmi la foule, j'ai retrouvé le sourire ,le coup de départ est donné, ma montre ne se déclenche pas, je ne stresse pas car ce n'est pas pas un marathon chrono, il me manque 1km600 et
8 minutes mais ce n'est pas grave.
 
Les kilomètres vont s'avaler avec facilité ,le dénivelé positif puis négatif, les cailloux, les rochers, les marches ne me posent pas de problèmes ,je gère, je me sens bien, je prends le temps de faire des arrêts photos de bien me ravitailler à la façon montagnarde, des tucs, de la rosette et du fromage je m'en mets plein la bouche arrosé de coca. J'accepte la chaleur, je reste concentrée à mon hydratation.
 
L'arrivée à l'aiguillette des Posettes me donne des frissons le panorama est époustouflant.
L'émotion est au plus fort.
 
 
 
ld_27353694.jpg
 
 
Au 31.5 km,mon aventure se gâte ,l'arrivée à Flégère me parait infinis, le chemin de croix m'est tracé.
Je ne parviens pas à relancer sur les balcons, j'ai l'impression d'être en fin de vie.
Beaucoup de coureurs sont arrêtés sur le bas coté, se reposant ou s' étirant une crampe.
Je ne me laisse pas distraire par leur difficulté, je serre les dents, l'arrivée est proche, l'arche se rapproche et les spectateurs me redonnent la force de recourir; de me surpasser afin de franchir la ligne à Planpraz avec fierté.
 
 
temps: 7h46
1247ème sur 2012 participants
51ème Vétérane 1 sur 128
158ème féminine sur 360
 
 
Je suis finisher de ce beau marathon qui pour moi est le plus beau du monde
 
Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon enthousiasme d'avoir couru cette épreuve
si technique pour une petite parisienne comme moi.
 
Je garde un souvenir inoubliable
 
Merci à mon mari, mes enfants et MES BATONS!!!!!!!!!!!
 
Lydie
 
 
11707811_10203446898847923_1404830018040627870_n.jpg
 

01/07/2015
5 Poster un commentaire


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser