Dimanche 04 décembre 2016 : Sylviane et Maria aux cannelonis !!

Cela était décidé depuis quelques mois : Sylviane et Maria allaient nous faire des cannelonis !

Une partie des cannelonis iront pour le réveillon de Noel et le reste en dégustation le jour même !

 

DSC_0027.JPG

 

Une fois faits, et réussis, il ne reste plus qu'à passer à table !

 

DSC_0024.JPG


01/01/2017
0 Poster un commentaire

Marathon de Cheverny 2016

arton69.png

 

Jean Marc:

5 Coureurs de l’ACB avaient décidé de fuir la grande ville ce week end pour régler quelques comptes chronométriques sur marathon…ce qui fut fait , lors du traditionnel marathon de Cheverny auquel

l’ACB est fidèle depuis maintenant 4 ans

 

Arrivé samedi sous la pluie et un temps assez frisquet 7 ° à 18h

Nous prenons possession de notre gite situé à 50m du retrait des dossards

Idéal ... pas d’énergie à dépenser!

 

19h: Petite visite au stand du marathon de Blaye en autre  de Jean Marc et Georges et dégustation de Bordeaux  

 

20h30: Pasta party comme d’ab dans le château de Tintin toujours très bien organisé avec orchestre et quelques pas de danse pour certains

 

22h45 Extinction des feux... le marathon c’est sérieux.

 

Dimanche après le  réveil trés matinal de Georges , le petit déj de chacun, on goute à tout…

ca y est la pression arrive !!

 

Déjà 8h30 plein de coureurs sous nos fenetres, là faut y aller quand meme ,

et surprise la météo n’est plus la meme

Trés douce et un beau soleil

 

039v11.jpg

 

9h: Départ du duo/marathon ... pour des fortunes diverses(chacun pourra vous raconter sa courses)

 

42kms 195 c’est long...

 

Résultats:

 

Stéphane      3H26

Georges        3H44

Grand Dom   3H52

Yannick         4H01

Jean Marc     4H15

 

Malgré la chaleur qui a fait mal à certains sur la dernière heure on est tous finishers et content

l’équipe B(oui  c’est comme cela que l’on nous appelle merci LAP1) met la pression sur l’équipe A

ils sauront pourquoi…… !!!!!!!

 

Le temps de  récupérer un peu ,la douche  et hop retour sur la ligne d’arrivée à 50m du gite pour la(es) bière(s), les frites et les merguez

 

Que du classique…comme tous les ans

 

Achat de produit locaux au château et vins divers puis décrassage en marchant dans Cheverny et pour finir l’heure de l’apéro arrive...

 

Merci Stephane pour le SKY

Petit diner ensuite au coin du feu…si si…dans un petit resto situé à 2 deux pas de là

 

Voilà Cheverny c’est ça:   Convivialité

                                         Super organisation

                                         Super ambiance   

 

Bref on a mis une option déjà sur un gite de 6 places pour 2017

Soit sur 10kms(le samedi)...marathon duo ou ... marathon... on vous attend

Rendez vous le  1/04/2017

 

Les Marathoniens

 

 

038v21.jpg

 

Dominique:
 
Marathon de Cheverny 03 avril 2016

Prenez le cadre prestigieux du domaine de Cheverny,
ajoutez-y la plus belle salle du Château pour la pasta party,
assaisonnez cette soirée d’une fanfare aux milles chansons
et laissez reposer le mélange durant toute une nuit.
Reprenez la suite de votre recette à l’aube,
réveillez doucement la préparation par de légers trottinements dans le village marathon,
épicez le tout d’un départ attendu au pied du château
et laissez cuire selon votre goût entre 3h26 et 4h15.
Rendez-vous pour la prochaine édition du Marathon de Cheverny 2017.

 
 
 
0481.JPG

09/04/2016
3 Poster un commentaire

MNT Roncq 2016 : une ch'tite reprise en compétition pour les marcheurs de l'AC Beauchamp !!!

 

 

Alors que nos amis coureurs s'étaient respectivement alignés sur les marathons de Cheverny et de Paris, notre équipe de marcheur (Alain, Colette, Corinne, Nathalie et moi-même, accompagnés de Laurent notre grand reporter du moment) prenait la direction du "Haut de France" pour effectuer la 4ème manche du challenge national de Marche Nordique.

 

Après avoir récupéré nos dossards, nous installions la table pour profiter d'un bon repas d'avant compétition composé de pâtes et de coulis de tomates (un grand merci à Nathalie), ainsi que de délicieux gâteaux confectionnés par Colette et Corinne. Miam !!! Un pique-nique sur le bitume d'un parking : une première pour notre ami Laurent, trailer des grands espaces, qui avait toujours dit "jamais ça !!!

 

Puis vint le moment des préparatifs : le stress du choix des chaussures pour Corinne qui hésitait entre ses multiples paires (ouf, elle n'avait pas pris les Louboutin !), le temps pris par Alain et moi pour accrocher nos dossards (ça pique les épingles !), les interrogations de Nathalie sur la tenue adéquate en fonction de la météo ...

 

Enfin, la reconnaissance du parcours : un beau parcours, exigeant et assez technique, avec de nombreux endroits étroits où il est difficile de doubler.

 

Après un rappel des règles et postures à tenir en compétition de marche nordique, le départ fut donné à 14h. Plus de 180 compétiteurs au départ, avec un niveau assez relevé !!!

 

Afin de se stimuler, Colette et Corinne avaient décidé de faire la course ensemble. De son coté, Alain partit sur un rythme assez élevé qu'il tint pendant une bonne moitié du parcours. Quant à Nathalie, notre petite dernière venue, elle portait son objectif sur la posture à tenir pour sa première compétition. Pari réussi pour elle ; pas une pénalité et une belle place, bien méritée, dans cette épreuve relevée ! Félicitations
pour cette première !!!

 

Comme à ma bonne habitude sur ce type d'épreuve, je ratai totalement mon départ, me retrouvant au-delà de la 40ème position en début de course !!!  J'entamai donc une difficile remontée sur un parcours peu propice. Quelques regrets à l'arrivée !

 

Pas de podium à l'arrivée mais une grande satisfaction générale des performances réalisées ... et surtout un petit remontant pour cloturer cette journée sportive, mais avant tout festive !!!

 

Merci à tous pour cette très belle journée passée ensemble !!!

 

Jean-Paul

 

 

Prochaine compétition : la Nordique Essonnienne qui se déroulera au Château de Chamarande (91) le dimanche 10 avril 2016. Avec 7 marcheurs sur la compétition et 8 marcheurs sur le parcours loisir, l'ACB y sera bien représenté.

 

 

La Jaroise (Roncq 59) 02/04/2016

12km 174 arrivants

 

place

Scratch

Nom

temps

 

Vitesse

Clt/Cat

cat

11

Jean-Paul HUBERT

1h19’59

 

9km/h

 

6

 

V1H

81

Colette VARET

1h32’13

7,8km/h

9

V2F

84

Corinne DUCAMP

1h32’22

7,79km/h

11

V2F

97

Alain MONTAGNE

1h33’55

7,66km/h

27

V2H

127

Nathalie FATOU

1h38’57

7,27km/h

12

V1F

9éme/18

 

Equipe

 

 MN.jpg

 

 

 

 


06/04/2016
2 Poster un commentaire

Marathon de Paris : la douce obsession de l’asphalte

Depuis plusieurs mois nos coachs Alain et Sylviane préparent des athlètes de  l'ACB à se confronter à la distance mythique du marathon. Les marathons de Paris, de Cheverny et de Lille verront nos courageux(se) amis démontrer une fois de plus que l'impossible n'est qu'un objectif plus haut que les autres !! Ils auront fait preuve d'abnégation pendant ces longues sorties hivernales et nos coachs auront une fois de plus partager leur science de l'entrainement. On peut leur souhaiter de la réussite, du plaisir, de la souffrance mais surtout qu'ils vivent chaque mètre de ce défi en pleine conscience d'un moment unique !

Pascal.

Marathon de Paris : la douce obsession de l’asphalte

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/07/330629/Marathon-de-Paris.PNG

 

 

 

 

 

Voilà le printemps, et avec lui, le retour des mangeurs de bitume... La peau sur les os, la libido à zéro, elles et ils s’agglutineront chaque week-end dans des sas de départ pour vivre la plus intime des épreuves collectives. Celle qui consiste à cavaler religieusement le long de 42,195 km de ligne bleue tracée au sol pour être sacré(e) - noble distinction - marathonien(ne). Prochaine étape: dimanche 3 avril pour le marathon de Paris.

Une épreuve qui évoque immanquablement les plans d’entraînement draconiens, le régime à base de spaghettis trop cuits et de gels énergétiques aux couleurs improbables. Sans oublier les acronymes barbares : IMC (indice de masse corporel), FCM (fréquence cardiaque maximale) ou VMA (vitesse maximale aérobie)...

Avec Marathon, un recueil de dix nouvelles, Pascal Silvestre nous réconcilie pourtant avec ces ascètes de l’asphalte. Il les dépeint fragiles, pétris de doute, presque touchants. Les états d’âme de ces anonymes de la route, l’auteur les connait par coeur. Fondateur et rédacteur en chef du site Runners.fr, il s’est converti à la course à pied en 1992 à la faveur d’une installation à New York, pour ne pas s’empâter après une rupture avec le tabac. Sa ferveur ne s’est jamais démentie.

Agé de 54 ans, l’homme a bouclé 56 marathons aux quatre coins du monde dont un en 2 heures 39 à Berlin en 2005. A près de 16 km/h de moyenne. Il a donc autorité pour nous guider dans cet univers hautement et délicieusement addictif. D’Angélique, la vieille dame à fauteuil roulant du Jardin du Luxembourg qui court désormais par procuration, à Louise, infirmière parisienne et marathonienne capée mais psychologiquement anéantie par les attentats du 13 novembre 2015, tous les coureurs sur route se retrouveront. Leurs proches, eux, les comprendront un peu mieux, à moins qu’ils ne renoncent définitivement à leur compagnie.

Compassion

Marathon invite à réflechir sur la propension qu’a l’être humain à s’infliger une sublime souffrance physique pour se forger des souvenir extatiques. Sa lecture est une occasion d’appréhender -ou de revivre-, douilletement pelotonné(e) sur son canapé, les affres d’une discipline aussi merveilleuse qu’impitoyable.

On souffre avec le coureur dans le déni de blessures irréversibles. On compatit avec celui qui rentre d’un entraînement le moral dans les chaussettes. On s’émeut d’en voir un troisième conquérir de haute lutte la reconnaissance d’un père ou l’admiration d’un enfant par la grâce du chronomètre. La course à pied est source de larmes, de bonheur comme de dépit, mais elle est aussi une source inépuisable de réflexion et d’inspiration, de folie et de sagesse.

Sur le parcours des héros ordinaires de Marathon, on frôle les silhouettes et on perçoit le souffle de champions olympiques mythiques disparus comme Alain Mimoun et Emil Zatopek, « la locomotive tchèque ».

Pour les plus initiés, il plane aussi le souvenir du bien vivant Paul Arpin, finaliste aux JO de 1988 sur 10 000 m, vice-champion du monde de cross-country par équipes en 1992, et savoyard de Bourg-Saint Maurice. Comme Pascal Silvestre, qu’il n’a pas manqué d’inspirer.

 

Marathon de Pascal Silvestre, JCLattès, 310 pages,

 

https://static.blog4ever.com/2009/07/330629/Pascal-Sylvestre-Marathon.PNG

 

 


31/03/2016
1 Poster un commentaire

Trail des Forêts Compiégnoises

 

tfc 2016.JPG

 

 

 J'étais le seul représentant de l'ACB hier matin au Trail des Forêts Compiégnoises, au départ de La Croix-St-Ouen, au sud-ouest de Compiègne. Cette épreuve d'envergure départementale proposait une course de 18 km en couple, et deux trails classiques de 15 et 29 km. Comme une centaine de coureurs,j'avais retenu cette dernière distance, située juste dans mon autonomie.

 

Malgré les prévisions météo exécrables, la matinée s'est déroulée sous un temps frais, venté mais sec, avec mêmes de belles percées du soleil. En revanche, après des pluies très abondantes dans la nuit, le terrain était trempé : les Speedcross s'imposaient.

 

 

foret3.jpg

 

 

L'itinéraire se partageait entre de longues sentes plates et la plupart du temps détrempées, et des incursions sur les reliefs de la forêt de Compiègne, agrémentées de fortes côtes et non moins infernales descentes, aboutissant à environ 600 m de dénivelé sur les 29 km. Le balisage, assez régulier et précis, a été sujet à des geste de malveillance, ce qui a produit vers 10 km un regroupement du peloton,

encore commun aux deux trails partis ensemble à 10H.

 

Après avoir retrouvé l'itinéraire, je prends progressivement la tête de ce peloton, et au ravitaillement

vers 16 km, on m'annonce 3ème, et deux poursuivants me dépassent pendant que je bois.

 

Je les rattrape et les dépasse au train quelques kilomètres plus loin, mais comme d'habitude, la fin de course est plus difficile : les longues sentes spongieuses deviennent épuisantes, je m'enfonce, glisse un peu, perds ma vitesse, et l'un de mes concurrents se rapproche et me dépasse à moins de 500 m de l'arrivée annoncée. Impossible de le suivre, et il franchit la ligne avec au moins 20 mètres

d'avance, en un peu moins de 2h23mn.

 

Les deux leaders de la course s'étant un peu égarés après le ravitaillement, il s'avère que nous sommes respectivement 1er et 2ème de la course !

 

 

foret2.jpg

 

 

Après le départ du raid des familles organisé dans la foulée, le podium est très intime

mais agrémenté de lots copieux; une coupe, vêtements de sport et boissons énergétiques.

 

En résumé, une belle course, une organisation compétente et sympathique mais le manque de signaleurs n'a pas permis de compenser les petits aléas de balisage, provoquant les regrets de plusieurs

compétiteurs malchanceux aujourd'hui.

 

 Amicalement,

 

 Bruno de MAGONDEAUX


28/03/2016
1 Poster un commentaire